mardi 16 avril 2013

Une légende : Le marteau de saint Julien

 Une légende : Le marteau de saint Julien
 l’église Saint-Julien serres castet



légende : Le marteau de saint JulienLe marteau aurait appartenu à Saint-Julien-de-Brioude et serait l'instrument de son supplice. Or Saint-Julien a subi la décolation au IVème siècle. La tradition rapporte qu'il aurait été trouvé dans le Pont Long au XIVème siècle. Certains font remonter son existence aux premières années du rétablissement de la religion catholique en Béarn, sous Louis XIII.



 

La légende se précise à partir du XVIIIème siècle. On lui attribuerait des vertus miraculeuses traduites en ces termes par Alexis Peyret : « Serres-Castet tan renoumat per soum martet qui goareix tout ». ( « Serres-Castet si renommé pour son marteau qui guérit tout » ). Ayant décidé de porter en procession ce qu'ils considéraient comme une relique, au Palais Episcopal de Lescar, les fidèles de Serres-Castet constatèrent à leur retour que le marteau était revenu à sa place, dans l'église, tout seul.
Ainsi, Serres-Castet devenait au XVIII
ème et XIXème siècle un lieu de pélerinage très actif, mentionné dans l'atlas historique du Béarn.

l'église saint Julien de serres castet
 



Conservé à la même place dans la sacristie pendant plusieurs siècles, le « marteau dit de Saint-Julien » avait été confié en mars 1968, à la garde du musée Béarnais et exposé au château de Pau. Dans le seul but de reconstituer le patrimoine historique et religieux de Serres-Castet, les responsables de la commune et de la Paroisse souhaitaient que ce témoin du passé retrouve son cadre primitif. Après 17 ans d'absence, avec l'accord et, cette fois le « concours de tous », le marteau légendaire « dit de Saint-Julien » est revenu. Depuis le jour de la fête patronale de ce 1èr septembre 1985, il est placé dans une niche du mur ouest et protégé par une vitre inviolable.

On attribuait à cet outil certaines vertus : « Serras-Castèth, a tout pouder dab lou martèth » (Serres-Castet a tous les pouvoirs avec son marteau).
L’évêque s’en servait également pour soulager les maux de têtes des fidèles…

______________________ pour nous suivre :



ou nouveau !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire