noël en béarn et pays basque

béarn noël en béarn et pays basque


En Béarn, bien dormir la nuit de Noël est de bon augure par contre, si cette nuit est sans  lune, le troupeau peut dépérir 

"Quand Noël est sans lune, le troupeau en vient de cent à un".

 Pendant la messe de minuit, le bétail se met à genoux et il arrive malheur à ceux qui voudraient entrer dans l’étable pour le voir. Les paysannes béarnaises conservaient le  charbon de la bûche de Noël. Elles le mettaient dans le vin ou l’eau qu’elles donnaient à boire aux petits poussins ou dindons pour les protéger des oiseaux de proie.

Noël en Béarn chants béarnais
 Dans notre beau Béarn, tout se passait très simplement : les amis se réunissaient, on chantait des Noëls béarnais, en attendant la Messe de minuit. On nous faisait rôtir des marrons et on nous faisait boire de cet excellent vin blanc qu’aimait tant le bon Henri (Henri IV, le Béarnais) ; seulement on nous le donnait à très petite dose, car il porte. 

Puis on nous mettait au dodo, en nous promettant de nous réveiller au moment voulu... Et le lendemain grand désespoir de n’avoir pas été réveillé à temps, mais le tour était joué. « Et l’on nous menait voir le petit Jésus dans sa Crèche, où nous lui promettions d’être sages. Ceci se passait dans ma petite enfance, il y a trois quarts de siècle ».

Pour les purs et durs de la tradition béarnaise, l’estouffat de Noël est l’invariable menu du réveillon au pays de «Nouste Henric». 
___________________

basque_mwu.gif (9823 bytes)Au Pays Basque, L'Olentzero, le vieux charbonnier descend de la montagne pour annoncer la naissance de l'enfant Jésus.  
Olentzero
La veille de Noël, à travers tout le Pays Basque, une figure de paille et de chiffons représentant un berger ou un paysan est promené de porte en porte dans un panier sur les épaules par des villageois qui chantent à chaque nouvelle maison. 
Personnage sale aux 366 yeux rouges, il est souvent représenté comme grotesque et ivrogne. Il fume la pipe et porte une hache. Il descend dans les maisons par la cheminée mais il ne distribue pas de cadeaux, au contraire !  Olentzero représente en fait les forces de la Nature qui se renouvellent chaque année et apparaît au solstice d'hiver.
_____________________

 Au pays des Landes, la tradition veut que l’on serve le soir de Noël une oie à la gasconne.
 La recette est des plus simples : 
"D’abord, il vous faut une belle oie dont vous aurez ôté le foie pour en préparer une terrine d’entrée. Lorsque vous avez vidé, votre oie, la flamber et la trousser ! Préparez ensuite une farce avec de la mie de pain émiettée, de l’ail, du persil, des échalotes et deux œufs entiers. Garnissez l’oie, recoudre l’ouverture du cou et celle du croupion, puis la mettre au four deux bonnes heures en arrosant le plus souvent possible". 

Pour les inconditionnels de la dinde, cette simple préparation d’une de mes voisines de Baïgorry : "La bête est farcie à la campagnarde, fourrée de marrons, de saucisses, de petits boudins noirs grillés et d’une belle truffe coupée en lamelles. Cuire deux heures à deux heures et demie".

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire